Archéologie de l’Ungava : le site de la Pointe aux Bélougas (Qilalugarsiuvik) et les maisons longues dorsétiennes

15.00$

22 en stock

L’objectif de ce travail est d’élucider l’origine et la fonction des maisons longues découvertes dans l’Ungava au cours ds vingt dernières années. Ces constructions, qui peuvent avoir de 12 à 40 m de longueur, avaient d’abord été attribuées hypothétiquement au Dorsétien par William Taylor en 1958. puis, en raison de leurs dimensions, de leur forme et de certains détails de leur aménagement, la thèse d’une origine noroise ut défendue par Thomas Lee à la suite de fouilles qu’il fit à Parmick de 1966 à 1972. Cette thèse resta vivement contestée par la quasi-totalité des archéologues travaillant dans l’Arctique mais sans l’appui de données de fouille. Les fouilles conduites par l’auteur dans l’Ungava et en particulier au site de la Pointe aux Bélougas en 1970 et 1977, permettent de rejeter l’hypothèse de départ que ces maisons ont une origine norroise. Une influence norroise n’est cependant pas considérée comme impossible. (…) Il apparaît que les maisons longues de l’Ungava étaient des lieux de rassemblement de courte durée, probablement à la fin de l’été, pour des familles constituant une même bande régionale. Ces familles aménageaient leurs espaces domestiques en les juxtaposant de part et d’autre d’une zone axiale où devaient se dérouler des activités collectives. Certaines constantes structurales des maisons longues pouvaient avoir une fonction symbolique. La répartition des maisons longues dans l’Ungava reflète en partie le mode d’établissement des différentes bandes dorsétiennes qui avaient chacunes un territoire d’approvisionnement lithique différent.

22 en stock

Comparer
UGS : PQ018 Catégories : ,

Description

Préface / Summary
Résumé en inuktitut
Résumé
Introduction

Cadre général de la recherche et les objectifs poursuivis
Description générale du milieu
La fouille de la maison longue B
L’analyse des vestiges mobiliers de la maison longue B
L’occupation de la maison longue B
La maison longue D, fouille et analyse
Les habitations A et C
Les maisons longues de l’Ungava : description, interprétation et comparaisons
Synthèse et conclusion

Annexe 1 – Analyse des objets en stéatite du site UNG.11 (M.-F. Archambault)
Annexe 2 – Analyse des vestiges osseux du site UNG.11 (M. Julien)
Annexe 3 – Codes, tableaux complémentaires, extraits du catalogue analytique

Bibliographie

Auteur(s) : Patrick Plumet
Autre(s) collaborateur(s) : Marie-France Archambault, Michèle Julien

476 pages
ISBN/ISSN : 2-920144-0-81

 

Informations complémentaires

Poids 1500 g
Dimensions 39 × 29 × 3.5 cm

Titre

Aller en haut