Kekeewin ou Kekeenowin : les peintures rupestres de l’Est du Bouclier canadien – version pdf

15.00$

Kekeewin: terme générique appliqué à tous les types de graphismes. Il désigne aussi l’ensemble des motifs compréhensibles par tous les Algonquiens, tels les signes utilisés pour les sépultures, les parties de chasse et les voyages. Kekeenowin: ce vocable englobe les motifs qui ne peuvent être interprétés que par les membres de sociétés chamaniques et sont sacrés. Des peintures rupestres au Canada? En effet! Plus de 1 200 sites répertoriés dans l’ensemble du Canada, dont plus de la moitié rien que pour le Bouclier canadien. Ce grand territoire qui s’étend du bassin du fleuve Saint-Laurent au lac Athabasca, comprend une multitude de lacs et rivières formant un véritable réseau de communication utilisé par les populations amérindiennes. Celles-ci ont orné un certain nombre de rochers et de falaises par des motifs abstraits, des figures anthropomorphes et zoomorphes ainsi que des empreintes de mains et des représentations de canots. Essentiellement peints en rouge (hématite), ces tracés ont également été réalisés avec des colorants blancs, jaunes et noirs. Après plus de cinquante années de recherches menées dans cette région, il semblait opportun de dresser un bilan des connaissances et de proposer des interprétations de ces peintures. Le territoire étant très vaste, l’auteur a choisi d’étudier de manière approfondie l’est du Bouclier canadien en se rendant sur le terrain afin d’observer in situ plus d’une centaine de rochers ornés pour en faire des relevés. Le cédérom qui accompagne le volume reprend l’ensemble des cartes, des photos et des relevés de ces sites. Se basant sur des documents archéologiques, des informations anthropologiques, l’auteur propose une vision d’ensemble de ces vestiges archéologiques et tente de répondre aux questions que chacun se pose: de quand datent ces peintures? Qui les a faites? Comment les a-t-on réalisées? Que signifient-elles? Le présent ouvrage est issu de la thèse de doctorat en archéologie de l’auteur, défendue à l’Université Libre de Bruxelles. Cette thèse a été lauréate du prix de la meilleure thèse en études canadienne décernée par le Conseil international d’études canadiennes (CIEC-Ottawa) en 2006 et lauréate, en 2008, de l’Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer de Belgique, classe des sciences morales et politiques.
Incluant un DVD

Auteur(s) : Serge Lemaitre
Autre(s) collaborateur(s) :

298 pages
ISBN/ISSN : 978-2-920366-36-7

Comparer
UGS : PQ033-pdf Catégories : ,

Description

INTRODUCTION

L’art rupestre en Amérique du Nord

Méthodologie

Des forêts, des lacs et des rivières

Les sociétés du Bouclier canadien

Les peintures en contexte

Analyse interne de l’art rupestre

Des rochers, des manitous et des humains

CONCLUSION

Glossaire
Bibliographie
Annexe

Contenu du cédérom
– Les sites de l’Ontario
– Les sites du Québec
– Les sites disparus ou non répertoriés

 

Titre

Aller en haut